Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aïkibudo à Caudebec en Caux

Notion de distance d’attaque et de temps de réaction

2 Mars 2014 , Rédigé par cama.aikibudo Publié dans #Programme 1er DAN

La distance Ma ou Ma Aï est la distance entre les deux partenaires lorsque, bras tendus vers l’avant, ils se touchent le bout des doigts. En Kobudo, c’est la distance entre les deux partenaires lorsque les deux pointes des deux sabres se croisent de quelques centimètres. Ainsi, il est nécessaire de faire un pas pour porter une attaque. Lorsque Seme attaque, il avance et donne donc de l’énergie à Tori qui va l’utiliser pour garder Seme en mouvement et porter sa technique pour l’emmener à la chute ou l’immobiliser au sol. C’est la distance de prédilection en Aïkibudo. C’est un de nos objectifs principaux.

La distance Chika Ma correspond à une distance moindre, où Seme a saisi Tori au poignet par exemple ou porte un coup sans se déplacer. Tori doit alors mettre Seme en mouvement s’il veut lui porter une technique. C’est la distance des Te Hodoki entre autres.

Il existe aussi la distance To Ma qui correspond à une distance d’attaque plus grande que la distance Ma, c’est lorsque Seme attaque en faisant plusieurs pas, on retrouve cette situation en randori (mais on ne devrait pas je pense) quand les partenaires sont trop loin de Tori.

Distance Ma et Chika MaDistance Ma et Chika Ma

Distance Ma et Chika Ma

Associée à la notion de distance, il y a la notion de temps de réaction ou de sensation. Lorsqu’on est saisit en Chika Ma, c’est que l’on n’a vu venir l’attaque, on est donc en retard sur l’attaque. C’est la notion de Go No Sen.

Lorsqu’on est en Ma, en théorie on se met en mouvement au même moment que Seme ou une fraction de seconde après, c’est la notion de Tai No Sen. Mais si, à la suite d’une petite indécision, on se laisse saisir, on se retrouve en Chika Ma et donc en Go No Sen.

Parfois, on arrive à anticiper l’action de Seme ou plutôt on se met en mouvement avant Seme, le forçant donc à attaquer d’une certaine façon, on est alors dans la sensation de Sen No Sen.

Voici un exemple de Tai No Sen. ... Allez Laure-Line ! Un peu de Kime !

Partager cet article

Commenter cet article